menu
Recherche avancée ESPACE ADHÉRENT

Par Flottille

Avec 91 701 tonnes mises à terre (109 642 tonnes en poids vif), les débarques totales de nos adhérents ont progressé de 0.43 %. Cette évolution confirme la tendance de l’année précédente. Ce chiffre est en augmentation pour les navires hauturiers pélagiques et de pêche fraiche ainsi que pour la flottille des navires du Sud-Ouest. Cette situation globale favorable doit toutefois être nuancée en fonction des espèces et des flottilles concernées.

 

Captures (en poids vif) par flottilles

 

 Sections 2014 2015 2016 Comparaison 2014-2015
 Hauturiers pêche fraîche 

 9 539

11 156

11 500 + 3.08 %
 Hauturiers congélateur pélagique

 54 157 

51 772 54 267 + 4.82 %
 Hauturiers congélateur non-pélagique   12 260

12 552

11 588 - 7.68 %
 Artisans du Sud-Ouest 

7 061

8 518

9 208 + 8.10 %
 Artisans Manche - Mer du Nord  21 099

23 209

23 079 - 0.56 %
TOTAL  104 116 107 207 109 642 + 2.27 % 

 

 

 

Artisans Manche - Mer du Nord (2016)

Artisans Manche - Mer du Nord (2016)

Avec 22 557  tonnes mises à terre en 2016, la production totale régresse de 3.60 % par rapport à l’année précédente. Comme toujours, ce tonnage global masque des réalités très différentes selon les ports, les espèces et les catégories de navires.

Les fileyeurs sont très impactés par la chute de 50 % en deux ans de la production de sole, subissant de plein fouet d’une part la diminution des quotas et d’autre part la diminution de la ressource constatée depuis l’été 2015. Les chalutiers profitent en fin d’année de l’embellie apportée par l’abondance de calmars. Nous notons également la chute des apports de cabillaud, rouget barbet (faiblesse de la ressource) et de bar (moratoire européen). Par contre les débarquements de coquilles saint jacques, homard et buccin sont en hausse.

Le prix moyen, toutes espèces confondues, stagne, et le chiffre d’affaires global avec 50.576 M€ est en baisse. Compte tenu de la chute des apports, le prix moyen de la sole augmente de 24 %.

Artisans du Sud Ouest (2016)

Artisans du Sud Ouest  (2016)

 

 

Avec une unité supplémentaire en 2016, les navires artisans du Sud-Ouest ont débarqué 8 346 tonnes soit une progression, en volume de 10 %. Le prix moyen du merlu affiche une légère baisse de 1.23 % après la forte hausse de 15 % enregistrée en 2015. Le chiffre d’affaires global de cette flottille est en hausse de 10.75 % en corrélation avec la hausse des tonnages débarqués

Pêche hauturière fraîche (2016)

Pêche hauturière fraîche (2016)

Les tonnages débarqués par les 4 navires hauturiers constituant cette flottille sont en progression de 2.59 % par rapport à l’année dernière. Cette évolution est imputable principalement au merlu et à la lingue bleue. Le lieu noir demeure l’espèce cible de cette flottille et représente 79 % des volumes débarqués. Les navires sont cette année encore très dépendants de cette espèce. Le blocage  des quotas des espèces  de grands fonds explique en partie cette situation.

Le chiffre d’affaires est en augmentation de 7.41 %, le prix moyen du lieu noir progresse de 4.46 % et celui du merlu de 10.76 %. Ces deux espèces constituent à elles seules 84 % des valeurs mises à terre.

Congélateurs hauturiers

  • Congélateurs non pélagiques (2016)

 

Composée de 3 unités (2 navires immatriculés à Boulogne-sur-Mer et 1 à St Malo), cette flottille exerce son activité en Atlantique Nord Est, en Norvège et au Svalbard. Cabillaud et lieu noir constituent l’essentiel des prises. Très encadrés par les accords dits « Accords Nord » les volumes débarqués progressent de 5.93 % et représentent 4 574 tonnes. La valeur des mises à terre avec 21 167 M€ suit la même progression. Notons un léger fléchissement des prix du cabillaud et du lieu noir.

 

  • Congélateurs pélagiques (2016)

 

Trois unités constituent cette flottille qui capture essentiellement du merlan bleu, du hareng et du maquereau. Les tonnages débarqués sont pratiquement identiques à ceux des deux dernières années. Le chiffre d’affaires affiche une légère régression de 1.03 %.